Actualités


getimagesize() example

Anno Dracula 1918 – Le Baron rouge sang

Posté le Jeudi, 30 juillet 2015

Second volet de la saga vampirique de Kim Newman, « Le Baron… », avance de quelques décennies pour se décliner sur le mode poilus et tranchées. S’intéressant à l’as de l’aviation allemande surnommé « Le Baron Rouge », le volume fait s’entrechoquer plusieurs idées au fil d’une intrigue peut-être un peu trop lâche par moment.

On regrettera, par exemple, la multiplication des intrigues secondaires ou des clins d’œil à des figures issues de la littérature pulp des années 20.

Néanmoins l’auteur ne cesse de renouveler la figure du vampire au cours de ses nombreuses pages et ne se privent pas de scènes sanglantes et érotiques (voire les deux en même temps de préférence…) qui devraient être l’épice indispensable du genre. Expériences scientifiques monstrueuses, créatures guerrières totalement hallucinantes et folie sont au bout du chemin.

En conclusion, un second tome qui, s’il ne bénéficie plus de l’effet de surprise du premier tome, parvient à continuer l’exploration de son univers littéraire singulier aux multiples ramifications.

Cerise sur le gâteau, les éditions Bragelone propose une nouvelle inédite mettant en scène la vampire Geneviève Dieudonné dans une version tordue des « Dix petits nègres » racontée par une adolescente fan de vampires romantiques. Une histoire gouleyante qui permet à l’auteur de tordre le cou à quelques clichés qui pèsent sur la littérature fantastique, et sur la figure du vampire en particulier.

Pour les amateurs du genre, une petite perle !

 

getimagesize() example

Un maillot de bain une pièce avec des pastèques et des ananas, de Claire Castillon

Posté le Jeudi, 23 juillet 2015

Nancy est une jeune fille qui n’est pas encore entrée dans l’adolescence. Elle a encore des yeux d’enfant mais avec une conscience qui va plus loin que son âge. Elle interprète le monde autour d’elle, il n’est pas ce qu’il parait… Le monde ne tourne pas non plus comme elle le pense. Entre les faits, ce qu’ils signifient et ce qu’elle interprète, il y a un univers.

Elle est aussi amoureuse de son papa, et ne comprend ni sa maman qui semble très liée au docteur Croc (l’orthodontiste), ni son grand frère Igor en plein crise d’adolescence, et ne sait décidément pas expliquer tout ça à Mme Blin, son orthophoniste-psychologue.

 

getimagesize() example

Qui a tué le Dahlia Noir ?, de Stéphane Bourgoin

Posté le Jeudi, 16 juillet 2015

Stéphane Bourgoin revient toujours avec  son obsession des serial-killers pour disserter sur le cas du Dahlia Noir, cette icône morbide de l’Hollywood des années 50. L’auteur, au cours d’une enquête tortueuse, relie ce crime avec celui des « Torso murders » qui ont ensanglanté la ville de Cleveland dans les années 30 et dont le coupable n’a jamais été retrouvé. La lecture est agréable pourvu que l’on se passionne pour ce genre d’affaire morbide. Certaines photographies insérées en fin d’ouvrage peuvent troubler les âmes sensibles.

A réserver aux amateurs de viande froide exclusivement, ou à lire en complément de l’excellent roman éponyme de James Ellroy…

 

getimagesize() example

Vengeance en Prada : le retour du diable, de L. Weisberger

Posté le Mardi, 7 juillet 2015

 

10 ans après « Le diable s’habille en Prada », Miranda n’a absolument pas changé, elle est toujours aussi tyrannique.

Emily s’est fait virer (étonnant, non ?) et est devenue la meilleure amie de son ennemie jurée Andréa. Ensemble elle ont crée « The Plunge », magazine spécialisé en mariages de luxe.

Avec autant d’humour que de stratégies diaboliques, ce roman remettra votre dressing à jour.

 

Bonne lecture !

 

getimagesize() example

Coup de coeur du club adulte

Posté le Jeudi, 25 juin 2015

Le club de lecture adulte a lu pour vous « Beau-fils » d’Ariane Lefort : en voici sa critique:

« Ce livre, primé par le Prix Rossel en 2003, se lit d’une traite. Il est particulièrement intense tant il aborde différents sujets (inceste, désir, amitié, rivalité). Parfois graves, ils sont souvent exprimés avec légèreté. Certains membres du club sont restés sur leur faim et estiment le texte incomplet. La belge Ariane Le Fort nous laisse en effet l’achever à notre guise. »

 

Bonne lecture !

 

getimagesize() example

Demain j’arrête !, Gilles Legardinier

Posté le Vendredi, 22 mai 2015

Julie veut absolument rencontrer son nouveau voisin. En espionnant, elle est obsédée par l’idée et elle nous fait découvrir le truc le plus idiot qu’elle a fait dans sa vie.

 

Léger et drôle, un roman qui fait du bien… Et comme l’été s’annonce…

 

 

 

 

getimagesize() example

Activités

Posté le Lundi, 11 mai 2015

Formations en informatique

Nos dernières formations affichent complet. Le prochain programme débutera en octobre.  Les places sont limitées et l’inscription préalable obligatoire.  Si vous désirez obtenir les renseignements  pour les formations d’automne, communiquez-nous  vos coordonnées soit  par téléphone au 02/426 05 05 soit au comptoir de prêt de la bibliothèque ou par mail bibliojette@jette.irisnet.be

 

Une formation à la recherche documentaire sur Internet

Pour vous y retrouver dans un catalogue de bibliothèques et sur Internet, sélectionner les bons documents et pouvoir les intégrer dans un document personnel. Activité gratuite. Réservation indispensable auprès de Laurent Pacitti : lpacitti@jette.irisnet.be ou au 02/426 05 05

 

 

 

 

getimagesize() example

Génériques ! : Les séries américaines décryptées, de Eric Vérat

Posté le Jeudi, 30 avril 2015

Vous êtes-vous déjà demandé comment sont fabriqués les génériques de séries télé ? Non ! Et pourtant…

Destinés à avoir un impact majeur sur le spectateur, les génériques sont des modèles de concision et de montage qui résument en quelques minutes, voir en quelques secondes des centaines d’heures de fiction. Ce livre décortique les génériques, de leur conception à la réception par le spectateur grâce à une analyse qui mélange le factuel à un peu de sémiologie. Jamais pontifiant et très accessible, cet ouvrage, comme d’habitude avec les éditions des Moutons Electriques, proposent un ouvrage qui, sans être exhaustif, demeure une bonne porte d’entrée à l’analyse de la culture populaire à laquelle nous avons tous été exposés.